Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


jeudi 16 août 2012

Mon amant de Saint-Jean.




Mon amant de Saint-Jean1, est une chanson française de 1942 qui connut un immense succès. Chanson réaliste relatant les amours sans lendemain d'une jeune fille pour un séducteur, les paroles sont de Léon Agel et la musique d'Émile Carrara sur un rythme de valse musette.
Interprètes :
La chanson fut interprétée par Lucienne Delyle dont ce fut le premier grand succès puis reprise par de nombreux chanteurs. En 1980, François Truffaut l'a utilisée dans son film Le Dernier Métro, de même que Claude Miller dans La Petite VoleuseÉdith Piaf a interprété également cette chanson et a contribué à son succès.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire