Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mercredi 22 août 2012

Il y a 114 ans (en 1898) naissait le poète ROBERT GANZO. Poète Vénézuélien de langue Française.



Né à Caracas, il passe son adolescence à Bruxelles, puis s'installe à Paris comme bouquiniste, et libraire. Engagé dans les combats de la Résistance, fait prisonnier, il s’évade. La poésie de Robert Ganzo, limpide, superbe, d’une grande pureté formelle, a des allures de viatique tant elle se révèle intense et douce, à la fois luxuriante et cristalline. Elle est tout entière d’évidence, d’envoûtement, sans le moindre hermétisme, vouée à la célébration de la présence humaine, de l’amour et du monde.
Le poète Robert Ganzo fut aussi auteur dramatique, archéologue (préhistorien), peintre et marin.

Bibliographie:

1937-Orénoque
1940-Lespugue
1941-Rivière
1942-Domaine
1947-Langage
1951-Colère
1954-Résurgences
Recueils réunis dans L'Œuvre poétique éditée chez Gallimard en 1997.

Lire:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Ganzo

Le Prix Robert Ganzo de poésie est décerné par la Fondation Robert Ganzo, sous l’égide de la Fondation de France, et ce grâce à la donation de son épouse Yvonne Thomas Ganzo aujourd’hui décédée.
Ce prix est pérenne et a été octroyé pour la première fois en avril 2007, sous la houlette du festival international du livre et du film produit par l’association « Étonnants voyageurs »

*Le prix Robert Ganzo, doté de 10 000 €, distingue l’auteur d’un livre de poésie d’expression française en prise avec le mouvement du monde, loin du champ clos des laboratoires formalistes et des afféteries post-modernes.
Site du festival Étonnants Voyageurs. [archive]



22/08/2012

La poésie frappe à la porte !!!  Ohé, Ohé !!!.
Réveillez – vous, c’est
Jour d’Anniversaire de la naissance du poète Robert GANZO
Sa poétique, ne me quitte plus,
une vie consacrée à sept poèmes :
Orénoque, Domaine, Rivière, Lespugue, Langage, Colère, Résurgences.

Célébrons le, tel au Vénézuéla, pays qui l’a vu naître
où les hommes aiment à faire la fête
Quitte à se perdre, mais toujours pour une renaissance
une ouverture, un essentiel, le vivant.

Robert GANZO
Seul poète
Que je trimbale au jour le jour
dans mon sac à dos
loin d’avoir des pianos sur les épaules.
La nuit, nous enrobe, tous, encore.
Il a su poser des mots
tels des grains de silice,
la fusion, seule, pouvant être
responsable de leurs disparitions.
Des mots forts.
Des mots aux  parfums peaux,
Qui s’accrochent,
Ne vous quittent plus.
Des mots qui font sens
même si la forme choisie
n’est pas facile.
Les tableaux ainsi dépeints
puissants, mythiques pour certains,
toujours riches en couleurs,
en bulles, transparence,
faites de neige et d’eau pour d’autres.

Robert GANZO, qui a écrit en guise de préface à son  l’Oeuvre Poétique :

« Comme une terre, un livre où chaque mot serait
vérité, jusqu’au jour ultime de la terre.
D’abord :
Constitué par l’esprit,
Tout un homme
Qui sait l’exacte courbe
et l’angle né de l’angle.
ainsi voulu depuis le geste essentiel :
ses regards dénouant l’ombre et le paysage ;
et ses mains de voyant sous les prisons du ciel… »

Quel plaisir vous nous donnez à lever nos verres
A la Poésie

Merci ne saurait suffire jamais à vous dire….


                                                                                 GeM


Lire:
Robert Ganzo, l’amant de la Vénus de Lespugue
Par Pierre Assouline

http://passouline.blog.lemonde.fr/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire