Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 13 février 2012

Tifo Rouge & Bleu n°132 aux couleurs du PSG.

La Chronique footballistique de Vorak
Drame à Port-Saïd
Il y a le football qu’on aime. Celui de ces émotions
sans prétention, plaisir des victoires,
sueurs du suspense, torpeur des défaites.
Celui des rencontres entre habitués, des railleries
entre supporters, qui rassemblent bien plus
qu’elles ne clivent, des moments de convivialité
avant tout. Celui de la ferveur, qui pousse parfois
les plus ultras vers quelques excès, mais qui
sait surtout rester à sa place. Celui, au fond, de
ces joies simples que le sport sait si bien procurer.
Et puis il y a le football qui n’est plus le football,
victime du monde qui l’entoure – mais dont
il n’est finalement qu’une émanation.

il est grand temps de
remettre le football à sa juste place, celle d’un
sport, source d’émotions simples, trahi, tronqué,
meurtri par la violence ou par la volonté de profit
de ceux qui se servent de lui ?
Samedi soir, le public présent au Parc était
appelé à respecter une minute de silence en
hommage aux victimes du Port-Saïd Stadium.
Une minute, qui ne compta en fait qu’une trentaine
de secondes, au terme desquelles l’arbitre,
obligé par la bêtise d’une minorité – forcément
bruyante lorsque tout le monde se tait autour
d’elle – aux cris et sifflements allant en s’intensifiant,
mit prématurément fin à ce moment
d’hommage, recueillement ou réflexion. En
matière de prise de conscience, il y a encore
bien du boulot !
Lire la Chronique dans son intégralité:
Contactabonnementdésabonnement :

L’adversaire :

Le Paris Saint-Germain se rend, dimanche (17h),
au Stade du Ray de Nice, y affronter, pour
le compte de la 23ème journée de Ligue 1,
l’Olympique Gymnaste Club Nice Côte d’Azur.
Initialement assortie d’une condamnation à un
huis-clos partiel touchant la Tribune Populaire
Sud, décision motivée par un usage répété d’engins
Pyrotechniques, mais également par « l’insécurité
qui règne dans cette partie du stade »

Sur le terrain, les Aiglons ne semblent guère plus
inspirés qu’en tribune.
Lire la Chronique dans son intégralité:
Contactabonnementdésabonnement :

Les féminines
Les Parisiennes

conservent leur 4ème place. Devant, le FCF Juvisy
et le Montpellier HSC ont gagné, tandis que
l’OL, prochain adversaire du PSG, a également vu
son match reporté. A noter que cette rencontre
entre l’OL et le PSG sera à suivre en direct sur
Eurosport (dimanche, 18h), un évènement pour
le football féminin, anormalement sous-exposé.

 Le 4 février
PS G-Evian TG : 3-1
L’analyse

« Je ne suis pas content »
Répondant, samedi soir, à une question qui lui était posée à l’issue
du match face à Evian-Thonon-Gaillard, Carlo
Ancelotti n’a pas cherché à se voiler la face. Il
aurait pu, comme la plupart des spectateurs
présents au Parc, se satisfaire du succès remporté,
ou encore se féliciter des choix tactiques
opérés en seconde période, et, pourquoi pas, se
réjouir d’être invaincu depuis son arrivée sur le
banc parisien – cinq victoires de rang, jamais un
entraineur Rouge et Bleu n’avait signé un début
de carrière aussi brillant. Mais le coach n’est visiblement
pas du genre à pérorer, ni à éviter les
sujets qui fâchent, y compris lorsqu’ils sont
des sujets de fond – avouons-le, ça change. Lui
non plus n’a pas été convaincu par la prestation
livrée par le Paris Saint-Germain, et n’a pas manqué
de le faire savoir.
Lire la Chronique dans son intégralité:
Contactabonnementdésabonnement :
 tiforougeetnoir@gmail.com

Tifo ROUGE BLEU n°132
Une publication du groupe Touçu – Touvu
Éditorial : Vorak
La mise en page est de Guillaume (RMS)
Contactabonnement, désabonnement :



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire