Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


vendredi 11 novembre 2011

Pour la création d'une "Agence Nationale pour les Sans-Abri"

http://www.lepost.fr/article/2011/11/02/2628575_pour-la-creation-d-une-agence-nationale-pour-les-sans-abri.html

Par Nicole Guedj, ancienne secrétaire d'Etat aux droits des victimes en 2004 et 2005.

Après l’annonce du décès du nourrisson d’une jeune femme SDF, dans le XIVe arrondissement de Paris mardi matin, je souhaite relancer ma proposition de création d’une "Agence Nationale pour les Sans-Abri". Ce ne sont ni l’absence d’un logement, ni celle d’une ration alimentaire, ni même le froid qui ont provoqué la mort de ce bébé. Ce sont le manque de soins, de suivi et d’accompagnement qui ont lui ont fait défaut et entraîné cette tragédie.
Depuis 2003, je plaide pour la création d’une Agence Nationale pour les Sans-Abri, qui regrouperait l'ensemble des services adaptés aux besoins sanitaires et sociaux des SDF. Véritable guichet unique, cette agence favoriserait la nécessaire mise en place d’une politique publique globale, destinée à réinsérer durablement les plus marginalisés.
Lorsque le nombre de sans-emploi a franchi le seuil de 100.000 personnes, nous avons créé l’ANPE. Pourquoi les 100.000 SDF de notre pays ne disposeraient pas eux aussi d’une Agence Nationale pour les Sans-Abri ?


Un commentaire:
75015 le 03/11/2011 à 09:29 

Madame Guedj j'ai beaucoup de respect pour votre personne et votre parcours, mais pourquoi venir nous parler de cette nouvelle agence, à nous les internautes du Post.fr, alors que vous faites partie de la Majorité (UMP) et que vous pourriez agir auprès de vos collègues députés et sénateurs de droite ?
A moins que personne dans votre parti ne vous écoute et que les priorités de celui-ci soient tout autre.  

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire