Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mardi 16 août 2011

La répression se poursuit en Syrie

Zeina Karam
Associated Press
Beyrouth
Publié le 15 août 2011 à 09h31 | Mis à jour le 15 août 2011 à 13h11

Depuis le début du mois sacré du ramadan début août, la répression s'est encore durcie en Syrie contre les contestataires qui s'élèvent depuis la mi-mars contre le régime de Bachar el-Assad, en dépit des condamnations internationales et de nouvelles sanctions décidées par l'Union européenne, le Canada et les États-Unis.
Les attaques à Lattaquié* sont la dernière illustration d'une offensive brutale montrant que le président syrien n'a aucune intention de desserrer l'étau. Vendredi, quelque 10 000 personnes avaient défilé dans les rues de la ville pour demander le départ de Bachar el-Assad.
Au moment où les bâtiments de la marine syrienne avaient attaqué dimanche des quartiers du front de mer, les forces de sécurité et des soldats soutenus par des chars et des véhicules blindés entraient dans plusieurs secteurs, causant la fuite de femmes et d'enfants en proie à la terreur.
...
D'après les organisations de défense des droits de l'Homme, la répression a fait au moins 1700 morts parmi les civils en cinq mois de révolte. Le gouvernement impute la responsabilité du soulèvement à des terroristes et à un complot fomenté à l'étranger. Il diffuse souvent, par le biais des médias officiels, des informations contredisant celles rapportées par des témoins et des militants.

Lundi, Bachar el-Assad a limogé le gouverneur de la province d'Alep (nord-ouest), Ali Mansour, remplacé par Mowaffak Khallouf, selon SANA. Aucune raison n'a été avancée mais les manifestations hostiles au régime ont pris de l'ampleur à Alep.
Lire l'intégralité de l'article:
http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/201108/15/01-4426062-la-repression-se-poursuit-en-syrie.php

*Lattaquié est une ville de Syrie en arabe : al-lāḏiqīya, اللاذقية, en latin : Laodicea ad Mare, en grec : Λαοδίκεια η Πάραλος, Laodicée proche de la mer), chef-lieu du gouvernorat homonyme. 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lattaqui%C3%A9

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire