Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 20 juin 2011

Mon Cyber alphabet.

Copyright: Rafa H.













A Rafa Hanart
Mon cyber alphabet.

Le A est rouge, parfois penaud
(une légère expiration celle du : moi ?
Heu, Ah... vous vous adressez à moi ?)
...

un léger râle d'admiration aux jeux du cirque
il applaudit.

il s'est campé fort de lui-même, bien dans sa peau
Sur ses deux jambes
face au miroir,

C'est toi! C'est vous !
...

alors que le i jeune homme est jaune citron acide piquant,
Portant chapeau
unijambiste
chatouilleux, un peu bégueule
souvent hystérique
Tête en l'air
se prenant mal pour mon cheval
I cocotte !
Souffrant souvent d'énurésie.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire