Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


samedi 16 avril 2011

"Geneviève est formidable".

GeM: Oeuvre sur carton
Photographie copyright Manuel Vich.

Non seulement Geneviève est formidable, mais elle a un sacré talent !
C’est sous la houlette bienveillante de ce magnifique, généreux et fabuleux artiste qu’est Menotti, pour qui j’éprouve une affection sincère et fraternelle, au côté des cimaises d’une exposition pas toujours brillante, que je rencontrai une énième fois encore la coiffante et talentueuse Geneviève, j’ai nommé GeM.

Moi j’aime GeM.

C’est ainsi que dimanche 27 mars, sous une pluie excentrique, je suis allé voir l'exposition organisée par les artistes de "l'Art chauve"
Méchamment, je dirai que je n'y ai rien trouvé d'exceptionnel, d’après ce qu'il m'en reste dans ma mémoire si peu extensible. 
Rien, sauf évidemment les oeuvres à caractère, sensibles, amusantes et amusées, souriantes, épanouies, voire théâtrales de notre bon Menotti.

Rien, sauf aussi l'extraordinaire et remarquable travail de Martine Gramond
Le seul à révolutionner hier cet espace.

Mais Madame a la faiblesse des jeunes artistes,
(Faiblesses que d'ailleurs nous avons tous eues)

Et puisque écrire est aussi un art que j’aimerai concevoir et faire en toute liberté, au canif, épisodiquement, et sans censure, Madame disons le, tuait cet après-midi de chien l'art dans son oeuf ou l'oeuf de l'art.

Madame (GeM) disait à qui l’entendait :
Sauf à moi qui me sauvais devant de tels propos,
« Qu’elle n'y était pour rien dans cette première performance artistique »
Que c'était Dieu peut-être, ou mon premier nain de jardin,
J’indique ici le mien, déjà trop vieux pour me plaire encore.

Mais moi je dis très fort, extrêmement ; dans une colère fraternelle et émerveillée, que c’est la hargne, le juste emportement ; le poing au ventre de la vie à l’heure du lever, qui fait que GeM déchire, écorche, épile, opère, et donne à de mourants et si nobles cartons la couleur des bons et des mauvais jours.
Enfin la couleur de la vie.
Si vive.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire