Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mardi 4 janvier 2011

Une partition toute en « nous » majestueuse collective, de bon ton, et en « notre », « nos », « nous » Bravissimo ! Quel talent cet homme là !

Manière de se montrer rassembleur et de donner aux téléspectateurs le sentiment d’avoir pris part à la conduite et, dans l’esprit du locuteur, à la réussite du pays.

La cuvée 2011 du président : en barriques de G8 et de G20
Samedi 1 janvier 2011
Posté par Imane Youssfi
Bondy blog

Protecteur, volonté d’être proche des Français et attachement aux valeurs républicaines : tel est apparu le Nicolas Sarkozy qui s’est présenté à nous ce 31 décembre au soir. Le chef de l’Etat a rendu hommage au « courage, au travail, à la capacité d’adaptation » des Français et salué « la force de notre économie et l’avantage de notre modèle sociale ». Il s’est délivré un satisfecit pour les réformes qu’il a engagées et qui « commencent à porter leurs fruits ».

La LRU (loi responsabilités universités) est un « succès » qui « ouvre et modernise » nos universités ; le grand emprunt participe à l’investissement dans la recherche ; les entreprises innovent grâce au crédit impôt-recherche ; le pouvoir d’achat s’est maintenu (c’est mieux qu’une chute et c’est une maigre consolation…) en raison des heures supplémentaires entièrement défiscalisées ; la réforme des retraites a permis de « sauver les pensions de nos aînés » ; le service minimum « a bien fonctionné » grâce à la « maturité et l’intelligence collective » des Français (façon de nommer sans les nommer les mobilisations, manifestations et blocus des mois derniers). Il ajoute, usant de la synecdoque et un tantinet triomphaliste, que « la France a pu affronter une réforme capitale ».

Pro-européen, Nicolas Sarkozy défend l’euro bec et ongles, quand certains prônent la sortie de la France de la monnaie unique. « L’isolement de la France serait de la folie […] Je m’opposerai de toutes mes forces à ce retour en arrière. L’Europe est notre avenir…» De même qu’en décembre 2009, Nicolas Sarkozy laisse tomber le « je » présidentiel et personnel pour le « nous » plus majestueux mais aussi plus collectif, et joue beaucoup du « notre », « nos », « nous ». Manière de se montrer rassembleur et de donner aux téléspectateurs le sentiment d’avoir pris part à la conduite et, dans l’esprit du locuteur, à la réussite du pays.

On apprend que le président de la République parachèvera ses vœux aux Français le 24 janvier prochain avec une conférence de presse à l’Elysée dédiée aux G8 et G20. On sent bien que ces deux rendez-vous le motivent tout spécialement…
Imane Youssfi

Réactions des internautes
Amélie :
Pour la nouvelle année, on peut remettre à l’honneur la chanson « le vieux chalet » :
« Sur un air suisse ancien, on a écrit des paroles modernes qui ont connu, durant la dernière guerre, un immense succès en France occupée. Cette chanson symbolisait, pour les jeunes, l’espoir d’une libération. On avait même pris l’habitude de la chanter debout, comme on le fait pour un hymne national. »
http://www.youtube.com/watch?v=Gwb_nxXY00g

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire