Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 31 janvier 2011

L’INTERNATIONAL VISUAL THEATRE de Paris (Laboratoire de recherches artistiques, linguistiques et pédagogiques sur la langue des signes, les arts visuels et corporels) présente :

Du 19 janvier au 27 février 2011

Héritages (A voir absolument)

« En collaboration avec Estelle Savasta, je vous présenterai ma première mise en scène, Héritages. Ce spectacle bilingue traitera des conséquences actuelles du congrès de Milan qui interdit l’enseignement de la langue des signes en 1880. Au-delà de son aspect esthétique, je souhaite notamment réaffirmer que la LSF est une langue de communication, nécessaire à l’épanouissement et à la construction de l’identité des personnes sourdes.
Je suis impatiente de vous retrouver à IVT pour partager ces aventures artistiques uniques en leur genre ».
Emmanuelle Laborit

Héritages est un Spectacle bilingue langue des signes française / français
mise en scène : Emmanuelle Laborit assistée d’ Estelle Savasta texte : Bertrand Leclair
avec Simon Attia, Marc Berman, Anne-Marie Bisaro, Noémie Churlet, Thomas Leveque et Serpentine Teyssier
Pièce en 2 actes écrite par Bertrand Leclair et mise en scène par Emmanuelle Laborit, Héritages est issue d’un travail de résidence débuté en 2008 autour d’un événement marquant de l’histoire des sourds, le congrès de Milan de 1880 et ses conséquences, notamment l’interdiction de la langue des signes.

La pièce:
"Julien Laporte, sourd profond de naissance, revient vingt-cinq ans plus tard dans la maison de famille qu’il a fuie à l’âge de vingt ans. L’héritage qu’il revient liquider, est aussi celui de l’histoire des sourds, notamment du congrès de Milan qui, en 1880, interdit la langue des signes dans l’éducation des sourds pendant près de cent ans."

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire