Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mercredi 26 janvier 2011

"Depuis hier soir j'ai dit oui pour donner mes cartons à voir"

J’attendais réponse à mon semblant de charade

envoyé en réponse à votre dernier e mail, mais....
et non, vous n'avez pas voulu jouer,
comme d'autrefois,
pas de réponse
à mes palabres
tombent-elles à plat !!!
Je ne le saurais jamais.
Seules, celles à tonalités douloureuses ont faveurs à vos yeux
et donnent matière à réponses immédiates et chaleureuses.
Mes archaïsmes c'est vrai font peurs.
Savez-vous je vais ce soir voir le film de Frammartino ?
"Le quattro volte"

Savez-vous que je suis bien sur sensible au thème choisi.
A celui-ci aussi :

"Savez-vous ce qu'est d'être en manque à la Nouvelle Orléans ?"

Et,
Pour votre aventure avec les Chauves

Depuis hier soir j'ai dit oui pour donner mes cartons à voir en Mars Avril
Hélène a comme idée de les montrer avec ficelles et pinces à linge
cela me plait bien.
Je ne sais comment choisir, lesquels montrer ?

Manuel l'amitié appelle à partager
aussi les petites choses,

avec vous il me semble, je ne sais, je me tais

M.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire