Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 10 mai 2010

NOMADES. D'après une installation de MARIA COLLIN.


Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible. Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien

(Ouvrir de préférence avec Google Chrome)

Maria Collin
Née en 1942 à Wadowice en Pologne, Maria est diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie dans la section peinture.

En 1966, elle arrive en France. Durant 30 ans elle s'inspire de la peinture française postimpressionniste, de ses couleurs, de sa lumière.
Maria Collin compose de nombreuses maquettes pour des tissus décoratifs.

Depuis 10 ans, son travail devient de plus en plus figuratif. Elle expose à ParisVarsovieLondres. Ses peintures se trouvent dans de nombreuses collections en France et à l’étranger.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire