Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 8 novembre 2010

Le cancer, nous sommes tous concernés.

Bonjour les amis,   

Ce matin je me suis inscrite sur le site de Guérir.org sous le pseudo : « bonneheure »
J’ai partagé avec certains d’entre vous à quel point la lecture du livre de David Servan-Schreiber : « Anticancer » avait pu être éclairante pour moi.
L’association Guerir.org en est la continuité.

Nous sommes tous concernés.
Si vous avez deux minutes, pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à aller y faire un tour.
Je vous embrasse tous très fort.
Martine

Début Juillet 2010, à l'occasion d'une mammographie de contrôle, j'apprends que j'ai deux nodules présumés cancéreux. La biopsie confirme, le diagnostic est de procéder à l'ablation du sein. J'ai été opérée la première fois fin août et une deuxième fois mi septembre car il y avait encore un nodule. J'ai commencé la chimio deux jours après ma deuxième opération, ce que j'ai ressenti comme violent, mais l'oncologue estimait qu'il ne fallait pas retarder le début du traitement de chimio.

Aujourd'hui je suis à mi parcours de la chimio (trois cycles sur six), ensuite il est prévu cinq à six semaines de radiothérapie et l'hormonothérapie. J'ai globalement très bon moral et je suis convaincue que cette histoire me fait grandir.

Lorsque ma gynéco m'a annoncé au téléphone les résultats de la biopsie et qu'elle m'a dit dans la même phrase que c'était cancéreux et qu'il allait probablement falloir m'enlever le sein, cela a été un choc terrible. Et oui, d'un seul coup la vie vous rappelle que vous n'êtes qu'un simple mortel et nous ne sommes pas du tout préparés à cela.

Heureusement, j'ai d'excellents amis qui m'ont beaucoup entourée et qui continuent à le faire au quotidien. J'ai fait l'effort de partager mon histoire avec eux car j'ai ressenti profondément que j'allais avoir besoin de leur soutien. J'ai aussi la chance d'avoir deux merveilleux enfants. J'ai actionné tous les moyens dont je disposais déjà pour m'aider à vivre cette épreuve : la pratique du Reiki, la psychothérapie, l'ostéopathie, un cheminement spirituel.

On m'a mise en relation avec une praticienne en médecine chinoise, je connaissais déjà l'acupuncture, je découvre maintenant la pharmacopée chinoise, cela m'aide beaucoup pour atténuer les effets secondaires de la chimio et je suis convaincue que cela est un traitement de fond.

J'ai aussi trouvé un grand soutien en allant au contact d'un arbre dans la forêt au dessus de chez moi, il s'agit d'un hêtre plusieurs fois centenaire. C'est auprès de lui que j'ai retrouvé le calme, car les premiers jours j'ai éprouvé une certaine panique. De plus cela me donne un bel objectif de promenade et d'exercice physique. Je ressens très fortement la nécessité de me rapprocher de la nature.

Au cours de l'été, j'ai lu le livre "Anticancer" de David Servan-Schreiber, je l'ai trouvé très aidant notamment pour l'alimentation et la prise de conscience des causes multi-factorielles du cancer. J'ai été sensible au fait qu'il connaisse les deux cotés de la barrière : à la fois médecin et patient.

Un autre livre qui m'a beaucoup aidée aussi au début de cette "aventure", c'est celui de Thierry Janssen : "vivre le cancer du sein ... autrement" car, au travers de témoignages, il explore bien l'environnement de la personne touchée par le cancer : les réactions de la famille, des amis, des médecins traitants et malheureusement parfois "mal"traitants.

J'essaie au maximum de me documenter sur la maladie et d'avoir une relation d'adulte à adulte avec les médecins, j'arrive en consultation avec mon petit carnet sur lequel j'ai noté mes questions, il y en a certains que cela fait sourire. J'ai un grand besoin de comprendre et d'être actrice et de ne pas simplement subir les décisions de ceux qui savent.

J'ai envie de partager mon histoire, mes expériences, mes lectures avec la communauté Anticancer.
M.
Voir aussi:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire