Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


lundi 9 août 2010

Un autoportrait

Autoportrait de l'amie Martine
(format: 150cm x 90cm environ)
Travail en commun autour de "l'autoportrait de l'amie Martine"
pastels et craies sur carton + retouche numérique effectuée par Manuel Vich.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire