Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mardi 15 juin 2010

"Le Monde" a décidé de publier ce témoignage pour instruire ses lecteurs sur les discriminations inacceptables dont sont victimes des citoyens français, en raison de leur origine, de leur faciès ou de leur nom.

http://yahoo.bondyblog.fr/news/200909251330/et-si-c-etait-aussi-la-faute-du-monde

Le récent témoignage de Mustapha Kessous, dans le journal « Le Monde », prouve l’incroyable arriération de la société française à l’égard de ses propres citoyens. Mais il est aussi, indirectement, un aveu accablant pour les rédactions des grands journaux français qui ont trop longtemps négligé la diversité en leur sein.

Fantastique témoignage de Mustapha Kessous dans son journal, Le Monde. Fantastique, parce qu’il est sincère, poignant, étayé ; mais au fond, bien sûr, consternant sur le racisme ordinaire de la police, des agences immobilières, des simples gens. Elles sont inacceptables, toutes ces discriminations qu’affronte, en France, un citoyen français d’origine étrangère, et cela au moment où les Etats-Unis sont présidés par un certain Barak Obama.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/ca-fait-bien-longtemps-que-je-ne-prononce-plus-mon-prenom-quand-je-me-presente-au-telephone_1244095_3224.html
Serge Michel, président du Bondy Blog
Nordine Nabili, directeur de l’ESJ Bondy

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire