Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


dimanche 31 janvier 2010

Daniel Barenboïm et le West-Eastern Divan Orchestra pour le rapprochement entre Arabes et Israéliens.

« Pourquoi cette suspension de vos découvertes sur votre site !
il semblerait qu'il n'y ait plus aucun souffle
déconcertés nous devons l'être plusieurs 'entre nous.
Qu’avons nous fait aux Dieux pour être punis de la sorte ?
Tout semblait serein
la douceur, la profondeur de votre dernier coup coeur
le 3/01/2010 sur Moheïddine Ibn'Arabî
nous a permis encore une fois de nous élever vers
une certaine spiritualité loin des dogmes et des institutions. »

A Martine Gramond



Daniel Barenboïm interprète ici la Tempête (sonate) de Beethoven.

Cet orchestre fut fondée en 1999 par le pianiste et chef d’orchestre israélo argentin Daniel Barenboïm et le critique littéraire palestinien Edward Said,

Le West-Eastern Divan Orchestra rassemble des jeunes musiciens d’Israël et de Palestine. Né de l’amitié de ces deux hommes d’exception, tous deux pianistes accomplis, l’orchestre s’est donné pour mission d’oeuvrer au rapprochement entre Arabes et Israéliens par le langage universel de la musique. Chaque année en été, les artistes se retrouvent pour un atelier de plusieurs semaines au terme duquel ils se lancent dans une tournée très attendue.
Les deux premières années, l’atelier s’est tenu à Weimar, puis à Chicago et enfin à Séville, depuis 2002.

Le premier concert de l’orchestre en Cisjordanie s’est tenu le 21 août 2005 à Ramallah, présentant des oeuvres de Mozart et Beethoven. Il a été dédié à la mémoire d’Edward Said, décédé le 25 septembre 2003.

Né en 1942 à Buenos Aires de parents juifs d’origine russe, Daniel Barenboïm prend ses
premières leçons de piano dès l’âge de cinq ans et donne son premier récital deux ans plus tard.
En 1952, la famille Barenboïm quitte l’Argentine pour Israël.

Pianiste et chef d’orchestre de renommée mondiale, Daniel Barenboïm dirige actuellement le Chicago Symphony Orchestra et le Deutsche Staatsoper de Berlin; il est également chef à vie de la Staatskapelle de Berlin. En 1999, Daniel Barenboïm est devenu le premier Israélien a donner un récital dans les territoires occupés palestiniens, en l’occurrence à l’université de Bir Zeit en Cisjordanie.

Leur initiative montre, grâce à leur vison claire et à leur engagement sans faille, une voie possible pour aider la population du Proche-Orient à sortir – lentement, progressivement et en commençant par les jeunes – de la terrible impasse qu’est le conflit israélo-palestinien.

http://www.youtube.com/watch?v=Wtb1tyf0Q6M

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire