Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


jeudi 12 novembre 2009

UN LIVRE: "Le Secret de Socrate pour changer la vie", de François Roustang

LE MONDE DES LIVRES

15.10.09
12h21

Et si Socrate, en fait, n'avait pas inventé la philosophie ?

Car ce qu'il avait à dire était presque trop simple pour les mots. La vertu ne s'apprend pas : elle vient d'elle-même et comme spontanément à quiconque se contente d'exercer "le métier d'homme", qui est un artisanat comme un autre. "Le sage n'a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier", écrit Roustang.

Ainsi, ce que Socrate disait avait beaucoup moins d'importance que ce qu'il faisait, l'état de stupeur et de paralysie où son ironie et ses ruses plongeaient les interlocuteurs, lorsqu'il les conduisait à expérimenter "la nullité du savoir humain ou plutôt le savoir humain comme nullité ". Tel est le personnage inquiétant et paradoxal que Roustang dessine dans ce livre : "Socrate qui ne sait plus, mais qui délire et qui rêve."

Le Secret de Socrate pour changer la vie de François Roustang, Odile Jacob, 239 p., 23,50 €.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2009/10/15/le-secret-de-socrate-pour-changer-la-vie-de-francois-roustang_1254158_3260.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire