Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


vendredi 16 octobre 2009

Plutonium

http://www.20minutes.fr/article/355529/France-L-image-de-cadarache-se-fissure.php

Le centre du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de Cadarache (Bouches-du-Rhône) aurait sûrement aimé fêter son 50e anniversaire autrement. Mercredi, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a suspendu les travaux de démantèlement d'un atelier de plutonium, à l'arrêt depuis 2003. En cause, la sous-estimation des réserves de plutonium stockées,

« C'est tout simplement hallucinant », s'est insurgé hier Greenpeace, tandis que le réseau Sortir du nucléaire a accusé les autorités d'être « incapables de contrôler les exploitants ». « L'exigence de transparence doit être absolue », a réagi le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo. « Cet incident est inquiétant et grave, analyse Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la Criirad. Cela révèle que le CEA est dans l'incapacité de chiffrer de manière précise la quantité de matières fissiles présentes sur le site. » Or le plutonium est la matière nucléaire la plus dangereuse, en premier lieu pour les ouvriers qui la manipulent. « Les limites de sécurité avec le plutonium se fixent en microgrammes, et là on n'est pas capable de compter des dizaines de kilos ?, s'interroge Bruno Chareyron. Il y a de la part du CEA des insuffisances dans la culture de la sécurité. » Un constat d'autant plus problématique que les projets à Cadarache sont nombreux, et vont multiplier transports, manipulations et sous-traitance. W

Laurent Berneron

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire