Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


vendredi 16 octobre 2009

Le monde agricole entraîné dans la spirale de l'endettement

Victimes des chantages orchestrés par la grande distribution, les paysans produisent plus pour rembourser leurs banques que pour dégager un revenu. Au risque de sombrer.

Deux chiffres illustrent les difficultés que rencontrent l’immense majorité des paysans. En un an, toutes denrées confondues, les prix agricoles ont baissé de 15,6°%. Dans le même temps, les prix des produits alimentaires vendus en grande surface ont augmenté de 0,2°%.

Le fait est là : appliquée depuis janvier 2009, la Loi de modernisation économique (LME) voulue par Nicolas Sarkozy n’a pas rendu de pouvoir d’achat aux consommateurs. Elle a, en revanche, accentué le pouvoir de la grande distribution de piller leurs fournisseurs afin d’obtenir des rabais qui ne servent, au final, qu’à augmenter leurs marges. Les exportations étant par ailleurs freinée par la récession mondiale, les transformateurs ont beau jeu de faire chuter les cours à la production, y compris en accroissant les importations de matières premières. Aucune filière n’est épargnée : lait, viande bovine, ovine et porcine, volaille, céréales, vin, fruits et légumes d’été ont connu une chute des prix forte et durable qui met dans le rouge les comptes de plusieurs dizaines de milliers d’exploitations. Viticulteurs et producteurs de fruits et légumes cumulent même plusieurs années de déficit depuis 2005.

Des milliers de paysans vont devoir quitter le métier

...

Gérard LE PUILL

http://www.humanite.fr/Le-monde-agricole-entraine-dans-la-spirale-de-l-endettement

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire