Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


vendredi 23 octobre 2009

Le député UMP Etienne Pinte : "Il y avait d'autres solutions que l'expulsion vers l'Afghanistan"

LEMONDE.FR 21.10.09 19h29 • Mis à jour le 21.10.09 19h35

Déçu et furieux" alors qu'Eric Besson avait promis qu'il n'y aurait pas de charter, l'élu des Yvelines Etienne Pinte estime que Paris aurait pu, en dernier ressort, faire jouer la solidarité européenne.

Pourquoi contestez-vous l'expulsion de trois Afghans par un vol groupé mardi soir ?

La France est le pays des droits de l'homme. J'estime que nous n'avons pas à renvoyer contraints et forcés des réfugiés qui ont fui leur pays en guerre. D'autant que le ministère des affaires étrangères lui-même reconnaît que l'insécurité a augmenté depuis plusieurs semaines, à Kaboul comme dans le reste de l'Afghanistan…

Avec les associations, nous avions recueilli des rumeurs lundi soir selon lesquelles il y aurait un charter franco-anglais mardi soir. C'était la troisième fois, et nous nous sommes mobilisés. Mardi, le cabinet d'Eric Besson, et le ministre de l'immigration lui-même à Libération, assuraient qu'il n'y aurait pas de charter dans la journée et qu'il n'y avait pas de calendrier de retours forcés vers l'Afghanistan. Je suis déçu, et furieux, puisque le matin il y avait une vérité, le soir il y en avait une autre. Et je n'en ai pas eu l'explication depuis.

Y avait-il selon vous d'autres solutions ?

Lire :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/21/le-depute-ump-etienne-pinte-il-y-avait-d-autres-solutions-que-l-expulsion-vers-l-afghanistan_1257022_3224.html#ens_id=1230610

Envisagez-vous des suites ?

Eric Besson aurait déclaré qu'il y aurait d'autres renvois contraints et forcés vers l'Afghanistan. Avec mes collègues députés sur la même longueur d'onde et les signataires de la pétition de France Terre d'asile, nous allons voir comment empêcher les expulsions vers des pays en guerre.

Propos recueillis par Claire Ané

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire