Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


dimanche 24 mai 2009

Au théâtre ! A voir absolument. « LE VILLAGE DE KOMARINO »

DU 14 MAI AU 31 MAI 2009
Au Théâtre Douze Maurice Ravel à Paris 75012

Jeudi, vendredi, samedi à 20h30 - dimanche à 15h30

Avec : Aurélia Arnaud, Thomas Fabre, Matthieu Haumesser, Tanguy Josse, Aurélie Ledoux, Aurélien Vallée.Mise en scène : Camille Combes-Lafitte / Lumières et décor : Lionel Vidal / Musique : Arnaud Desvignes

Soit un petit village de province, quelque part dans le vaste monde. Appelons-le Komarino.
Une sorte de démon mesquin régit les destinées de ce village. Nommons-le Foma Fomitch.
Qui est Foma Fomitch ?Nul ne le sait réellement. Un homme en guenilles surgi des ténèbres de l'inconnu. Mais voici quece despote minuscule, moitié Tartuffe, moitié Ubu, devient le centre des évènements les plus étrangesque le village de Komarino ait jamais connus...

« Une création collective du Tiers-Théâtre très librement inspirée de Molière et Dostoïevski.Pour explorer en riant les effets du pouvoir. Sur ceux qui en rêvent tous les matins, devant leurmiroir. Sur ceux qui en sont les victimes "à l'insu de leur plein gré"...Une comédie épique, politique, fantastique imaginée par "une troupe de clowns philosophes ».
LE FIGARO

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire