Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


samedi 28 février 2009

Islande : « Une nécessité » ; le gouverneur de la Banque centrale limogé

par RFI
Article publié le 27/02/2009 Dernière mise à jour le 27/02/2009 à 11:55 TU

L'écrasante majorité de la population islandaise, soit près de 90%, le considère comme le responsable de l’effondrement de l’économie de l'île nordique. Malgré cela, le gouverneur de la Banque centrale, David Oddsson, a toujours obstinément refusé de démissionner.

Rien ne semblait pouvoir le faire changer d’avis. Ni les manifestations dans les rues de Reykjavik, ni même un courrier officiel du gouvernement islandais l’exhortant à quitter ses fonctions au plus vite. Il aura fallu une modification de la loi pour le forcer à partir.

David Oddsson était à la tête de la Banque centrale depuis 2005. Avant cela, il occupait le poste de Premier ministre. Il a longtemps été considéré comme étant l’artisan du boom économique de l’Islande. Mais il est désormais accusé de n'avoir pas su contrôler les banques dont l'endettement a précipité la chute du système islandais.

Le nouveau gouvernement de gauche avait fait du départ de David Oddsson une priorité, seule façon d’après lui de regagner la confiance internationale.


http://www.rfi.fr/actufr/articles/110/article_78776.asp

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire