Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


jeudi 29 janvier 2009

"Pas de négationnistes dans l’Eglise".

L'hebdomadaire La Vie* lance une pétition contre la réhabilitation de Mgr Williamson, qui nie l'existence des chambres à gaz.

Par Pascal Riché Rue89 27/01/2009 23H12

Il n'est pas fréquent de voir des catholiques contredire le pape -leur père-, encore moins de se révolter ouvertement contre l'une de ses décisions. C'est pourtant ce que viennent de faire une cinquantaine d'intellectuels français, en signant une pétition intitulée "Pas de négationnistes dans l’Eglise".
Elle a été diffusée hier soir, sur son site internet, par le généralement discret hebdomadaire La Vie.

On trouve du beau monde sur la liste des signataires:
l'essayiste Jean-Claude Guillebaud
le philosophe René Girard
l'ancien président de la Commission européenne, Jacques Delors
l'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt
le journaliste Jean Boissonnat
le directeur du théâtre de l'Odéon à Paris, Olivier Py

Ils sont en colère contre la décision prise par le Vatican de réhabiliter les évêques intégristes, une affaire dont notre blogueur "libéral de gauche" Hugues Serraf vous a déjà parlé mardi.

Mgr Richard Williamson, l'un des quatre évêques intégristes ordonnés en 1988 par Mgr Lefebvre, déclare jeudi: "Je crois que les chambres à gaz n'ont pas existé." Cela n'empêche pas Benoît XVI de lever samedi les excommunications frappant lesdits
lefebvristes.

*L'hebdomadaire La Vie, créé après la guerre (il s'appelait alors La Vie Catholique) a été l'un des fervents partisans du Concile de Vatican II, qui a considérablement dépoussiéré l'Eglise au début des années 60.

Les journalistes de La Vie considèrent que l'Eglise doit aujourd'hui défendre les acquis de ce concile "progressiste", et notamment la reconnaissance de la liberté de conscience, la nécessité de dialoguer avec les autres religions, le droit à changer de religion, la réconciliation avec le judaïsme, etc.

http://www.rue89.com/2009/01/27/benoit-xvi-declenche-un-vent-de-fronde-chez-les-cathos-francais

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire