Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


mardi 6 janvier 2009

Les Gazaouites seuls au monde

http://www.rue89.com:80/2009/01/06/la-diplomatie-et-la-guerre-de-gaza-ou-le-ballet-des-hypocrites

Surprenant? Non, pas vraiment. Il est clair qu'aujourd'hui, les Gazaouites sont seuls au monde, victimes d'un assez large consensus pour laisser Israël "finir le boulot" contre les islamistes du Hamas.

Ce consensus remonte en fait à la victoire du Hamas lors des élections législatives palestiniennes de janvier 2006.

"les Israéliens s'illusionnent s'ils tablent sur un renversement du Hamas par la population". Et avec eux George Bush, Bernard Kouchner, Hosni Moubarak, et quelques autres.
Salah Abdel-Jawad

Ramallah envoyé spécial interviewant Salah Abdel-Jawad
LE MONDE
05.01.09 09h45 • Mis à jour le 05.01.09 12h49

Salah Abde-Jawad, vous êtes professeur d'histoire à l'université de Bir Zeït. Quel est selon vous l'objectif de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza ?

Il ne s'agit pas simplement de détruire tel ou tel mouvement politique. Sinon pourquoi bombarder les ministères, l'Université islamique et l'Ecole américaine de Gaza ? Tout comme le saccage des bâtiments publics opéré en 2002, lors de l'invasion de la Cisjordanie, ces actions participent d'un plan concerté. Il vise à détruire non seulement l'entité politique palestinienne mais aussi et surtout la société. L'objectif est de créer une forme de résignation, d'amertume, d'imposer une violence quotidienne, que les Palestiniens finissent un jour par retourner contre eux.

Et puis il y a une autre théorie.

http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/05/les-israeliens-s-illusionnent-s-ils-tablent-sur-un-renversement-du-hamas-par-la-population_1137834_1137859.html

Le Hamas n'a pas la carrure du Hezbollah. Comment pourrait-il sortir vainqueur, même politiquement, de la confrontation actuelle ?

A Gaza.
Une grande partie de notre peuple n'a plus peur de la mort. Toutes ces frappes l'ont doté d'un système immunitaire qui lui permet d'aller jusqu'au bout. Et cela Israël ne le comprend pas.

Pourtant Israël affirme avoir tiré les leçons de son échec au Liban sud…

les guerres ne se perdent pas sur des questions techniques. Les peuples ou les régimes sont battus parce qu'ils sont captifs d'un concept. Israël est prisonnier de son paradigme militaire. Il considère les Arabes comme des indigènes qui ne comprennent que le langage de la force.

Le gouvernement israélien devrait pourtant savoir combien c'est une erreur de ne pas laisser un seul espoir à son ennemi.

Le retrait israélien de Gaza en 2005 n'était-il pas justement une chance ?
Lire:
http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/05/les-israeliens-s-illusionnent-s-ils-tablent-sur-un-renversement-du-hamas-par-la-population_1137834_1137859.html

En tant que laïc, la montée en puissance du mouvement islamiste vous inquiète-t-elle ?

Il y a quelques Palestiniens, dans l'élite culturelle et politique, qui estiment que le Hamas est un danger plus important qu'Israël. Ce n'est pas mon cas. Les Israéliens s'illusionnent s'ils tablent sur un renversement du Hamas par la population.

Savent-ils seulement que sur les quinze dernières années, je n'ai pas pu aller plus de trois fois à Jérusalem, alors même que c'est à quinze kilomètres de ma maison ? Que depuis 1993, je n'ai pas pu voir la mer ? Non, ils ne connaissent rien de notre vie.

Dans les journaux palestiniens, il y a chaque jour une demi-douzaine d'articles traduits de la presse israélienne. En revanche, les quotidiens israéliens, même les plus éclairés comme Haaretz, ne publient quasiment jamais d'articles signés d'un Palestinien.

Propos recueillis par Benjamin Barthe

A suivre aussi avec attention le blog très pertinent:
http://www.lesmotsontunsens.com/

Voici à présent un commentaire de
jeanjulesb

Reçu ce mercredi 11 février 2009

« Salah Abdel-Jawad, professeur d’histoire palestinien, souligne la responsabilité d’Israël dans l’actuel conflit entre Hamas et Israël.

Oui Israël a bien des torts, en particulier d’avoir installé des colons sur des territoires palestiniens ; mais il passe sous silence que le Hamas a inscrit dans sa charte que son objectif est de détruire Israël et d’établir en Palestine une "République islamiste".

Il refuse donc toute négociation et il pratique le terrorisme en visant des civils, dans des autobus, des écoles, des restaurants, des repas de mariage.

Depuis sa création en 1987, il a saboté toutes les tentatives de négociation de l’autorité palestinienne avec Israël en pratiquant des attentats terroristes contre les civils. Si un jour il obtient victoire, il établira la terrible charia sur la Palestine incluant Israël, puis il se joindra à tous les islamistes radicaux du monde »

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire