Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


samedi 3 janvier 2009

Helen Suzman, figure de la lutte anti-apartheid, est décédée à 91 ans


Afrique du Sud
par RFI
Article publié le 01/01/2009 Dernière mise à jour le 02/01/2009 à 08:56 TU

L’ancienne élue du Parti fédéral progressiste (FPP) est morte paisiblement, jeudi matin, à son domicile à Johannesburg. Helen Suzman a été l’une des rares personnalités politiques blanches à manifester une ferme opposition au régime d’apartheid.

Née en novembre 1917 dans la ville minière de Germiston, dans la banlieue de Johannesburg, Helen Suzman a commencé à militer pour les droits de la majorité noire dans les années cinquante, à une époque où une infime minorité des Blancs sud-africains dénonçaient le régime de discrimination raciale. Elle a été, pendant une dizaine d’années, la seule élue du Parti fédéral progressiste, une petite formation libérale, qui s’opposait à l’apartheid dans un Parlement réservé aux Blancs.


En tant que parlementaire, ses prises de position ne pouvaient pas être soumises à la censure gouvernementale. Elle a notamment dénoncé les conditions de vie des Noirs dans les « homelands » autour des grandes villes réservées aux Blancs.

D’allure fragile, elle fut la première femme et l’une des rares personnalités blanches à rendre visite, à plusieurs reprises, à Nelson Mandela, au bagne de Robben Island, dans les années soixante. « C’était à la fois étrange et merveilleux de voir cette femme courageuse pénétrer dans nos cellules et se promener avec nous dans la cour de la prison », a écrit dans son autobiographie le premier président noir de l’Afrique du Sud. « Son courage, sa probité et son engagement pour les principes de justice l’ont désignée comme l’une des figures de proue dans l’histoire de l’Afrique du Sud », a encore déclaré Nelson Mandela, en 2007, lors du 90e anniversaire d’Helen Suzman, à qui il avait décerné la médaille d’or du mérite en 1997. En 1978, elle a reçu le prix des Nations unies pour les droits de l’homme et son nom a été cité, à deux reprises, dans les listes des possibles lauréats du prix Nobel de la paix, sans que l’Académie de Stockholm ne la couronne.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire