Pages






Curieux des empreintes et des chants laissés par les «transhumants », chanteur nomade moi-même, faiseur d’imaginaire, je file le temps et la "toile" au gré de multiples rencontres fraternelles. M’amusant de tout. Quoique souvent sérieux.

"Invente ! il n’est fête perdue au fond de ta mémoire. Invente les noirs béants de ce portail, l’ombre chaude à l’Equateur bue, et la foudre en tes mains reçue, ouverte comme un éventail"
(Extrait de « Langage » du poète Robert Ganzo 1898-1995)


vendredi 29 août 2008

En Géorgie, l' union sacrée autour de Saakachvili s' essouffle - Europe - Le Monde.fr

LEMONDE.FR avec AFP 29.08.08 14h21 • Mis à jour le 29.08.08 15h06

Lorsqu' il avait prêté serment en 2003, le président géorgien, Mikheïl Saakachvili, porté au pouvoir par la "révolution des roses", avait juré que "la Géorgie serait unifiée, forte et entière", en référence aux trois séparatismes qui menaçaient l' intégrité du pays en Abkhazie, Ossétie du Sud et en Adjarie. Quelques mois après son investiture, il avait récupéré le contrôle de la province adjare, où une grande partie de la population est musulmane puis, grâce à ses appuis en Occident, avait su moderniser l' économie du pays. Mais l' attaque sur l' Ossétie du Sud le 7 août fragilise son image dans le pays. Son armée a été balayée par les forces russes qui occupent désormais des positions en Géorgie au-delà des régions séparatistes sud-ossète et abkhaze, dont Moscou a maintenant reconnu l' indépendance.

Denis Clerc : "Le RSA risque d' augmenter le travail à temps partiel" - Société - Le Monde.fr

Nicolas Sarkozy a détaillé, jeudi 28 août, le dispositif du revenu de solidarité active (RSA). Cette prestation a un double objectif : inciter les allocataires de minima sociaux à reprendre un emploi et améliorer le pouvoir d' achat des travailleurs pauvres. Sans condamner la réforme, Denis Clerc en souligne de possibles effets pervers. Ce conseiller de la rédaction d' Alternatives économiques fut membre, en 2005, de la commission présidée par Martin Hirsch qui a promu l' idée du RSA. Il publiera, le 23 septembre, La France des travailleurs pauvres (Grasset).

Pensez-vous que le RSA encouragera les employeurs à proposer des emplois à temps partiel ?

Le risque existe. Certains emplois à temps très partiel qui ne trouvent pas preneurs aujourd'hui pourraient bien, demain, être pourvus, car un complément de revenu social sera versé à ceux qui les occuperont. Non seulement les salariés seront plus enclins à les accepter, mais, probablement, ils seront contraints de le faire. Dans la nouvelle logique de droits et de devoirs, il y aura davantage de pression sur les candidats pour qu' ils acceptent ces emplois, qui sont paupérisants. L'Etat est déjà complice de cela puisqu' il incite, par des déductions fiscales et des baisses de cotisations sociales, les particuliers à multiplier ces emplois. Deux secteurs d' activité sont très exposés : les services à domicile (où la durée de travail hebdomadaire moyenne est de huit heures) et l' hôtellerie restauration. La France compte déjà 1,75 million de travailleurs pauvres.

Les prélèvements obligatoires pourraient croître en 2009
LE MONDE 29.08.08 14h40

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/08/29/les-prelevements-obligatoires-pourraient-croitre-en-2009_1089325_823448.html#ens_id=1082530

Propriétaires et épargnants dénoncent le financement du RSA
LEMONDE.FR avec AFP et Reuters 28.08.08 19h08 • Mis à jour le 28.08.08
20h26

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/08/28/proprietaires-et-epargnants-denoncent-le-financement-du-rsa_1089044_823448.html#ens_id=1082530

mardi 26 août 2008

La superpuissance chinoise est née

Organisation parfaite, dissidences étouffées, fierté nationale renforcée : les Jeux ont rendu le pouvoir chinois plus puissant que jamais.

(De Pékin) Inutile de tourner autour du pot, la Chine a remporté un triple succès au cours de ces Jeux olympiques. La seule vraie question est de savoir ce qu’elle va faire de ce triomphe ambigu.

On l’a dit, la Chine attachait une importance démesurée à ces Jeux de Pékin, qui devaient symboliquement signifier, au peuple chinois et au reste du monde, la fin de l’époque de l‘« homme malade d’Asie », le surnom de la Chine au début du XXe siècle ; la fin de cent-cinquante ans d‘« humiliations » et d’échecs du pays le plus peuplé au monde ; et enfin le retour de la Chine au centre du monde, avec des ambitions de puissance, sinon de superpuissance.

Après son succès, Pékin face aux défis de l' après-JO Rue89

lundi 18 août 2008

Se sentant trop bafoué, l’ours russe montre griffes et dents ! | Rue89

L’Otan ne sert plus à rien

Il faut remercier les dirigeants allemands et français d’avoir su freiner les intégrations géorgienne et ukrainienne à l’Otan. Imaginons ce que serait la situation si la Géorgie était aujourd’hui membre de cette institution désuète, l’Otan, censée assurer la « sécurité » de ses membres.

Il faut aussi travailler sans relâche à convaincre nos partenaires ex-européens que l’intégration politique de l’Europe est, à terme, leur meilleure sécurité, et, accessoirement, que nous ne les avons pas accueillis seulement pour financer leur développement ou recevoir leurs SDF! Et il faut simultanément entretenir de bonnes relations avec une Russie qui se relève et qui n’a évidemment aucune autre envie que de se développer et de s’enrichir dans la dignité.

Se sentant trop bafoué, l’ours russe montre griffes et dents ! Rue89

Pré-rentrée au goût de crise

La ministre de l'Economie Christine Lagarde et le chef du gouvernement François Fillon. (Reuters)

Face à l' avalanche de mauvais chiffres économiques, François Fillon réunit aujourd'hui à Matignon les ministres concernés. Pas de mesure spectaculaire à attendre: il s' agit surtout pour le Premier ministre de montrer que son gouvernement est sur le pont.

CHRISTIAN LOSSON

QUOTIDIEN : lundi 18 août 2008

Pré-rentrée au goût de crise

Géorgie, la guerre des nerfs

Ce n’est plus seulement une humiliation pour la Géorgie, mais un sérieux défi lancé aux États-Unis et à l’Union européenne. L’armée russe a continué ce week-end à parader à sa guise en territoire géorgien (lire reportage ci-contre), creuser des tranchées, piller les arsenaux géorgiens ou installer ses postes de contrôle sur les routes, cinq jours maintenant après l’accord de cessez-le-feu négocié la semaine dernière par Nicolas Sarkozy à Moscou.

Le président français a dû une nouvelle fois décrocher son téléphone dimanche pour prévenir son homologue russe Dmitri Medvedev des «conséquences graves» qu’aurait le non-retrait des forces russes de Géorgie, prévu par leur accord. La Russie commencera son retrait «dès demain» (c’est-à-dire aujourd’hui), «en milieu de journée», a répondu Dmitri Medvedev à Sarkozy. Aucune date butoir ni limites géographiques précises n’ont toutefois été convenues, ce qui laisse encore une belle marge à l’armée russe pour poursuivre sa démonstration de force.

Invectives. L’armée russe restera «aussi longtemps qu’il le faudra»

Géorgie, la guerre des nerfs

http://www.liberation.fr/actualite/monde/345764.FR.php

dimanche 17 août 2008

Dalaï lama: Ségolène Royal confie sa "tristesse" devant la situation au Tibet - La Tribune.fr

"Merci beaucoup", lui a répondu sobrement le dalaï lama, "j'apprécie vivement l'expression de votre solidarité". "La cause du Tibet est une cause pour la vérité et la justice", a affirmé le chef spirituel avant réaffirmer son attachement à la non violence. "Si cette approche de non-violence vient à échouer", a-t-il estimé, "c'est indirectement un encouragement à ceux qui prônent la violence".

Dalaï lama: Ségolène Royal confie sa "tristesse" devant la situation au Tibet - La Tribune.fr

Palestine: quand les colons israéliens harcèlent les villageois | Rue89

A Burin, les Palestiniens dénoncent l’impunité de colons avec qui la cohabitation est de plus en plus impossible.

(De Burin, district de Naplouse) « Ils viennent en prétendant que Dieu leur a donné cette terre et qu’elle leur appartient… » Assis face au ventilateur, dans son bureau de chef du bataillon des pompiers de Burin, Moayad oscille entre rage et ironie. Depuis des semaines, la « cohabitation » avec les colons vivant sur les crêtes avoisinantes devient impossible.

Le commentaire de: thierry reboud

14H38 16/08/2008

Je souhaiterais avoir une précision : Emmanuel Riondé se trouvait-il à Burin à titre strictement professionnel ou dans le cadre d’une mission civile de type CCIPP ? Non que je tienne l’une ou l’autre hypothèse pour peu respectable, mais je crois que le savoir est important.

Si je demande cette précision, c’est que le témoignage de Riondé me rappelle par beaucoup d’aspects un séjour que j’ai fait au village palestinien de Yanoun en 2003 (précisément dans le cadre d’une mission civile). Yanoun est du reste dans une situation très comparable à celle que décrit Riondé dans son article : proche de Naplouse, cerné par les installations de la colonie d’Itamar et, comme Burin, soumis aux exactions des colons et à l’arbitraire de l’administration militaire (Yanoun est en zone C).

C’est d’ailleurs cela qui est le plus désespérant dans le récit de Riondé : cinq ans après, on vérifie que rien n’a vraiment changé en Palestine. On comprend mieux à la lecture d’un tel témoignage que le ressentiment palestinien ne sort pas de rien. Je me pose toujours la même question qu’il y a cinq ans : les Israéliens croient-ils vraiment qu’une telle attitude sert leurs intérêts ?

Sur Yanoun (points de vue évidemment militants) :
http://www.protection-palestine.org/spip.php?mot56

Palestine: quand les colons israéliens harcèlent les villageois Rue89

Lois, décrets, nominations: ce qui passe en douce pendant l' été | Rue89

Par Julien Martin Rue89 12/08/2008 20H55

De la multiplication des fichiers de données à l’envolée du prix du gaz, en passant par la protection de Sarkozy en vacances…

Le Parlement est fermé, les ministres sont en vacances, Nicolas Sarkozy se repose auprès de Carla Bruni… Officiellement, les affaires courantes de la France sont gérées par les conseillers de permanence. Bien sûr, les soubresauts de la vie dans le monde, de Pékin à Tskhinvali via Porcieu-Amblagnieu, obligent parfois les gouvernants à sortir de leur torpeur estivale. Mais l’encéphalogramme de l’actualité politique vire le reste du temps à la platitude la plus complète.

Les vacances d’été ne sont pourtant pas dénuées d’intérêt. Déjà propices à mettre un terme aux conflits sociaux en tout genre, elles constituent aussi une période prisée des responsables politiques pour faire passer discrètement lois, décrets et autres arrêtés qui feraient polémique le reste de l’année. Pour les débusquer, une seule solution : la consultation assidue du Journal officiel, bible quotidienne des textes normatifs. Passage en revue des informations publiées au JO depuis le 1er juillet, et passées quasiment inaperçues.

Lois, décrets, nominations: ce qui passe en douce pendant l' été Rue89

samedi 16 août 2008

Se sentant trop bafoué, l’ours russe montre griffes et dents ! | Rue89

L’Ossétie a toujours été « autonome »

C’est en 1801 que la Russie a annexé l’Ossétie. Durant l’ère soviétique, l’Ossétie du Nord a été intégrée, évidemment sans consultation des peuples, dans la Fédération de Russie, tandis que l’Ossétie du Sud était intégrée, elle, dans la République socialiste de Géorgie, mais avec un statut d’Oblast (Région) autonome. Cependant, depuis 1925, les Ossètes des deux Républiques, qui ont leur propre langue commune, réclamaient l’unification.

En 1991, lors de l’éclatement de l’URSS, le nouvel État géorgien dirigé par un ancien apparatchik soviétique, Edouard Chevardnadze, mit fin à l’autonomie, ce qui provoqua la migration vers le nord d’une partie des 95000 Ossètes du Sud. En 1994, un mouvement indépendantiste profitant de l’affaiblissement du gouvernement Chevardnadze, proclame l’indépendance de l’Ossétie du Sud. Deux référendums, certes illégaux, ont donné 90% de voix à l’indépendance.

C’est cette situation que le nouveau président géorgien élu en 2004, Mickheil Saakachvili, a tenté de retourner par un coup de force qui lui revient aujourd’hui en boomerang. D’autant plus fortement qu’il a inauguré, en 2006, sur son territoire, le pipeline de 1774 km Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui achemine le pétrole d’Azerbaïdjan, en court-circuitant le concurrent russe Caspian Pipeline Consortium (CPC), oléoduc qui achemine le pétrole de la mer Caspienne jusqu’au port russe de Novorossiysk.

...

Se sentant trop bafoué, l’ours russe montre griffes et dents ! Rue89

Géorgie: Mikheil Saakachvili, l' exalté du Caucase | Rue89

L’espoir déçu de la Révolution rose

L’ami de l’Occident, l’homme qui souhaite faire de la Géorgie un membre de l’Otan, a le profil du démocrate idéal. Son parcours d’abord. Des études de droit à Kiev, à New-York et à Washington. Une maîtrise parfaite de plusieurs langues : géorgien, russe, français, anglais. Un passage par l’Institut International des Droits de l’homme de Strasbourg. Et une droiture éprouvée. Alors qu’il est ministre de la Justice du président Edouard Chevardnadze, il démissionne avec éclat en septembre 2001. Il accuse les ministre de l’Economie et de la Sécurité d’Etat de corruption et dévoile, en plein conseil des ministres, des photos de leurs propriétés.

Mais le démocrate met son pays au pas et, de sa Révolution rose, il ne reste en 2008 qu’un espoir déçu. L’homme à la physionomie (un peu) bonasse se révèle autoritaire. En octobre dernier, l’ex ministre de la Défense, Irakli Okrouachvili, est arrêté. Cet ancien proche du Président, passé dans l’opposition, fait des déclarations fracassantes accusant Mikheil Saakachvili d’être corrompu et d’avoir fait assassiner plusieurs opposants.

Des manifestations ont lieu dans la capitale, Tbilissi, pour prendre sa défense. Mikheil Saakachvili a utilisé sa rhétorique habituelle et accusé Moscou. Les manifestations sont violemment réprimées. En novembre, le résultat des élections législatives est remis en cause, les opposants manifestent. L’état d’urgence est décrété. Seule la télévision d’Etat est autorisée à émettre. Irakli Okrouachvili trouve refuge en France, où il obtient l’asile politique.

Géorgie: Mikheil Saakachvili, l' exalté du Caucase Rue89

Ossétie: comprendre la nouvelle guerre du Caucase | Rue89

Ossétie: comprendre la nouvelle guerre du Caucase Rue89

vendredi 15 août 2008

Un interlude politique dans le voyage spirituel du dalaï lama | Rue89

Un interlude politique dans le voyage spirituel du dalaï lama Rue89

Par Julien Martin Rue89 13/08/2008 22H10

Si Sarkozy n’a finalement pas vu le Tibétain, ce dernier a rencontré mercredi les membres du groupe France-Tibet au Sénat, après une conférence de presse à l’hôtel George V. (Voir la vidéo)


http://www.dailymotion.com/video/x6fh1v_le-dalai-lama-a-paris_news

Le dalaï lama à Paris
par rue89

Dalai Lama interview 1

Tibet - Wikipédia



Tibet - Wikipédia

Le Dalaî Lama Tenzin Gyatso - Wikipédia

L' enfance au Tibet [modifier]

Tenzin Gyatso à l'âge de 5 ans

Tenzin Gyatso à l' âge de 5 ans

Il naît dans une famille d' agriculteurs sous le nom de Lhamo Dhondrub le 6 juillet 1935, dans le village de Taktser dans le nord-est du Tibet, l'Amdo. À l' âge de deux ans, notamment grâce aux visions du régent Reting Rinpoché au lac de Lhamo-Latso, il est reconnu comme la réincarnation du 13e dalaï-lama, Thubten Gyatso. Lhamo Dhondrub est élevé au statut de Dalaï Lama, et renommé Jetsun Jamphel Ngawang Lobsang Yeshe Tenzin Gyatso (Saint Seigneur, Douce Gloire, Compassionné, Défenseur de la Foi, Océan de Sagesse). Les Tibétains se réfèrent habituellement au Dalaï Lama par Yeshe Norbu (Joyau Accompli), Kundun (la Présence), ou bien encore " Gyalwa Rinpoché ".

Le Dalaï Lama commence son éducation monastique à l' âge de 6 ans. À 23 ans, il passe son examen final au temple de Jokhang, à Lhassa au Tibet, durant le festival annuel du Monlam (la grande prière) en 1959. Il réussit avec mention et reçoit le Lharampa, le plus haut diplôme de Geshe (une maîtrise de philosophie et de pratique rituelle bouddhiste, selon les prérogatives propres à la tradition Gelugpa).

Tenzin Gyatso - Wikipédia

Le dalaï lama est arrivé dans la discrétion pour une visite de 12 jours en France - MSN Actualités

Le dalaï lama est arrivé dans la discrétion pour une visite de 12 jours en France - MSN Actualités

mercredi 13 août 2008

Les gens du voyage

 

Les gens du voyage

La population « Gens du voyage » en France est estimée à 250.000 ou 300.000 personnes.

Elle représente donc 0,5% de la Communauté Nationale (d’après le rapport de mission de Monsieur Arsène DELAMON).

Les voyageurs non tsiganes : Yenische ou Barengre – Tinker, Traveller, Tatare – Quinqui, Baraqui. Il convient de rappeler que la plupart des gens du voyage résidant en France sont de nationalité française.

http://www.ldh-france.org/docu_dossier3.cfm?iddoss=317

yeniche1969

http://yeniche1969.skyrock.com/

mardi 12 août 2008

Télérama Wizzz : Photo, musique, vidéo, écriture, arts_plastiques, scène

http://wizzz.telerama.fr/
Un homme remarquable

« J' ai toujours aimé cet instant de l' hymne. Cette communion, cette cérémonie d' appartenance, lorsque l' Irlande rappelle ses filles et ses fils au pied du drapeau. Jim n' avait plus besoin de me dire que c' était le moment. Avant même qu' il soit joué. Dans le silence d' après chansons, dans la manière qu' avaient les musiciens de prendre une autre place sur la scène, dans le flottement d' avant solennel, l' hymne était déjà commencé. Et là, au milieu de tous, debout avec tous, avec le même regard blessé, le même visage de craie, les mêmes cheveux de pluie, la même respiration fragile, j' étais comme irlandais »

Lorsqu’il vous parle, à vous seul, à moi, comme en cette fin d’après midi de ce samedi 10 mai 2008 quelque part en France et peut-être à Saint-Malo lors du festival « Étonnants-Voyageurs » … Lorsqu’ il vous parle Sorj Chalendon, le fait comme il écrit. C’est une même partition, le même élan fraternel. Avec une fraîcheur inouï et cette fraternité non moins extraordinaire, qui me parait si peu coutumière de nos jours. Franche. J’écoute en le lisant, sa voix, sa façon de penser en ce premier chapitre de son livre « Mon traître » Je le fais avec la même contentement que j’ai eu à l’écouter en cette fin d’après midi d’un mois de mai parmi les siècles. Ses mots après un bref instant, après le premier temps pour faire connaissance (ou le trac peut-être) s’animèrent du réalisme le plus vif, le plus ondoyant, le plus chaleureux. De lui pour vous, pour nous tous, pour chacun ; et nous alors intimement liés à son histoire, à sa vie d’homme, comme un signe sur ses paroles. Des mots à ne pas manquer. Un au revoir. Je fis cet après-midi, la rencontre à cet instant inespéré d’un homme remarquable.

Manuel Vich-Ganzo

Ajouter un commentaire
Archives mensuelles

août 2008
juillet 2008
juin 2008
mai 2008

lundi 11 août 2008

Je suis en construction

Naissance d'un blog
A très bientôt.